Translate

07/04/2017

Les limites

 


Comme un pont enjambe deux mondes, l’univers déploie ses formes multidimensionnelles.  Structures Gaudiennes, unijambistes, parcourant l’océan inversé des angoisses kafkaïennes ; voiles contemplant  les abysses tandis que des bras chimériques dressés vers l’indéfini de la matière noire tentent d’en attraper le temps. Créations de l’Esprit luttant contre l’inconcevable mesure, sans cesse traquée, sans cesse échappée, tandis que la lumière fusant de l’insondable nous attire comme ces papillons de nuit fascinés et impuissants. 
 
©Adamante Donsimoni(sacem)
 
 
 
 
 


 

3 commentaires:

  1. Waouh m'dame !! Admiration... jill

    RépondreSupprimer
  2. la poésie est sans limite ...surtout à grandes enjambées

    RépondreSupprimer
  3. Merci Jill, je suis touchée de tes visites.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez déposer ici, un mot, un poème, un sourire... merci.