Translate

26/01/2017

Le cercle des spirites disparus




Leurs mains unies sur la table, appelant l’esprit caché dans le bois, ils se concentrent. La nuit vibre alentour et l’instant se fait lourd. L’heure est au spiritisme.

L’esprit a frappé
il transmet les images
d’un château hanté

La table gémit, la table se secoue, l’esprit, qui est bien là, frappe et frappe encore. Un délicieux frisson les traverse. Les voici qui tricotent une sorte de chapelet arboricole teinté des forces des ténèbres, c’est bon comme une nuit sans lune.

L’au-delà rugit
et brusquement, tout cesse
la sidération.

©Adamante Donsimoni (sacem)
 







une œuvre de Victor Hugo (BNF)




3 commentaires:

  1. J'avais aimé ta vision du tableau Adamante... au plaisir bises

    RépondreSupprimer
  2. une belle idée que de lier ce délicat croquis de Victor Hugo à ses tentatives de parler avec l'au-delà. Des mots d'ambiance très scénographiques
    belle fin de semaine

    RépondreSupprimer
  3. Une belle présence d'esprit si j'ose dire. La gravure est magnifique.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez déposer ici, un mot, un poème, un sourire... merci.