Translate

27/02/2015

Impression d'un soir d'hiver




Ils sont là, ils attendent. Campés sur le couchant comme les chats dans les herbes.
Les nuages, au lointain, déversent leur trop plein d'ombre.
Éventail zébré de pluie, rayonnement de brume sur l'avant de la nuit.
Sont-ils cerbères ou sphynx ? Ils guettent, menacent et protègent.
Le temps que j'écrive, l'horizon a avalé tout le restant de bleu.
Le jour est mort,  vive la nuit.

Il ne reste plus que les yeux de braises des immeubles méditant sur la folie du monde.

©Adamante SACEM

6 commentaires:

  1. Tant d'années éloigné
    La nuit s'en est allée
    De retour en poésie
    Je passe par ici
    Merci pour tes mots !

    RépondreSupprimer
  2. La vie suit son cours
    ma plume court encore
    dans un autre jardin
    espace ouvert aux amis de passage
    la poésie, les photos, les écrits
    chassent les nuages
    les mots farandolent
    dans les rêves de mes nuits

    heureuse que nos chemins se croisent de nouveau, merci pour ta visite et j'espère à bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Tu publies sur plusieurs blogs à la fois ?... ou est-ce que mes commentaires sont encore en attente ?
    J'avoue être un peu perdue.

    RépondreSupprimer
  4. Tu publies sur plusieurs blogs à la fois ?... ou est-ce que mes commentaires sont encore en attente ?
    J'avoue être un peu perdue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici je ne publie que des textes. Sur images et rêves, c'est plus général et sur soleilune uniquement mes tableaux. Voilà, tu sais tout. Belle journée, Quichottine.

      Supprimer

Vous pouvez déposer ici, un mot, un poème, un sourire... merci.